Bourrage

Une pipe donne à un sage le temps de penser et à un idiot quelque chose à se mettre dans la bouche.
Paradoxe de Trischmann

Le fait de bourrer une pipe peut sembler très simple ou très compliquée. Tout dépend du coup de main, et de la coupe du tabac. Chacun a ses manies, sa façon de faire. Voilà une méthode qui donne de très bons résultats - même si elle demandera à certains quelques essais avant d'être correctement appréhendée.

Pour une démonstration en images, vous pouvez aller jeter un œil sur le site du Pipe-Club de new-York (appuyez sur "next") :

Pour une vidéo, voir ici :

La voici résumée par Erwin :

Pour pas mal d'Américains qui avaient assisté au Chicago Pipe Show en mai dernier, un des grands moments était la démonstration de bourrage qu'avait faite l'Allemand Achim Frank. Même des fumeurs chevronnés étaient impressionnés. Pareil à Cuxhaven : la méthode Frank, démontrée par Achim, a fait plein d'adeptes.

Bien qu'à Cuxhaven j'aie brièvement parlé avec Achim, je ne lui ai pas demandé de me montrer comment il faisait. J'avais lu quelques descriptions de sa méthode et elle me semblait passablement compliquée. Erreur. Je viens de trouver un site qui non seulement décrit la méthode, mais qui montre également des photos de chaque pas à faire.

J'ai fait quelques tests et je suis vraiment agréablement surpris. C'est fort simple et c'est remarquablement efficace. Le bourrage est parfaitement régulier, le tabac brûle de façon très égale, le tirage est excellent, la pipe ne s'éteint pas facilement et elle dure plus longtemps. Je vais donc adopter cette méthode.

1 Déposer la pipe au milieu du tabac.

2 Le premier tabac, on le laisse simplement tomber dans le fourneau, sans tasser, jusqu'à ce qu'il soit rempli. On tape légèrement sur la tête pour que le tabac se tasse un peu, sans exercer de pression.

3 Un droitier prend la pipe dans la main gauche en la tenant entre l'index et le médius. Ensuite de la main droite on prend une très grosse pincée de tabac qu'on dépose sur le dessus de la pipe, puis on fixe ce tas de tabac du pouce gauche. Le tabac est maintenant empilé sur le fourneau. Ensuite avec les deux pouces et en exerçant une légère pression constante, on masse le tabac petit à petit dans le fourneau, des bords vers le milieu, en tournant continuellement la pipe sur elle-même. On continue jusqu'à ce que le fourneau soit rempli. Eventuellement il faut enlever le tabac en excédent.

Il faut bien faire attention à, lorsqu'on masse avec les pouces le tabac dans le fourneau, exercer une pression constante et veiller à ce qu'il n'y ait pas de vide entre le tabac simplement laissé tomber dans le fourneau et la grosse pincée rajoutée ensuite.