le Boa Fumant

25/09/06

Jean-Daniel Chambaz a eu la bonne idée d'aller faire un tour au nouveau Boa Fumant. Après la fermeture de l'ancienne adresse, il s'est trouvé quelqu'un d'assez courageux pour reprendre le flambeau - et les mélanges sont toujours là





Pour trouver le Boa, suivez la ligne rouge...

Ainsi que je l'avais promis à Guillaume, je suis allé faire un petit tour au Boa Fumant, 2e du nom. David, Anaïs et Jacques étaient allés à l'inauguration, début septembre, et nous avaient déjà gratifié de leurs impressions.

L'ancien Boa Fumant se trouvait au 12, rue de Montbrillant. Le Boa Fumant nouvelle formule se trouve au 18, et se mérite. J'entends par là qu'on ne peut pas tomber dessus en flânant, il faut savoir ce que l'on cherche, et où.

L'étude de Dame Boa se trouve presque au fond d'un cul de sac, et il vaut mieux savoir comment la trouver.

L'ancien magasin du Boa a été repris par un... tatoueur, lequel a fait l'échange d'échoppes avec le Boa. Voilà pour le changement d'adresse, et qui explique aussi la décoration quelque peu psychédélique de la façade du Boa :-)

Pour mémoire, le Boa était sur le point de fermer, fin février, faute de repreneur. Les Bühler sont/étaient connus sur la place de Genève, et même bien plus loin, pour les tabacs et pipes qu'ils vendaient depuis bien quelques années déjà. Du coup, les amateurs de mélanges maison avaient des sueurs froides.

Ouf, la succession s'est annoncée, en la personne de Frou-Frou, Marseillaise d'origine installée dans la région depuis un bon moment déjà. L'accent n'a d'ailleurs pas complètement disparu :-)

J'ai donc pris rendez-vous avec la dame, histoire d'être sûr de la trouver. C'est le début de l'histoire, et elle n'est pas toujours là personnellement, sa sœur lui donne donc un coup de main.

A midi pétantes, heure d'ouverture, je me trouvais donc devant la boutique, pour l'arrivée de la patronne. Présentations, et assez vite, le courant a bien passé. En résumé, nous avons passé l'après-midi à discuter tabacs, mélanges, pipes, etc., interrompus par quelques clients en mal de tabac. Et ça débite... Ces braves gens n'achètent pas 1 pochette de 50 grammes. Non, le genre de la maison, c'est plutôt 2 sachets de .... 200 grammes, quand ce n'est pas plus. Normal, quitte à se déplacer, il font des provisions, les bougres... Une clientèle de "vieux" habitués, qui ont manifestement trouvé là leur bonheur en matière de tabac à pipe, et bien contents qu'une bonne âme ait repris la boutique et leur assure ainsi une continuité dans le service.

Bon, le Boa 2, c'est le tout début. A part le tabac à pipe, il y a quelques pipes, pas assez au goût de Frou-Frou, mais bon, pour faire du stock, il faut en général du trébuchant, et pour le moment, elle ne veut pas investir inconsidérément, ce qui est normal. Frou-Frou envisage d'étoffer son stock de pipes et d'étendre l'offre en accessoires (briquets, bourre-pipes, etc.).

Il est vrai que pour le moment, le stock est un peu mince, mais bon, il faut bien commencer, aussi.

Outre le tabac, on y trouve aussi des confitures artisanales façon grand-mère, et Frou-Frou envisage d'exposer des œuvres d'un artiste par trimestre, histoire de meubler ses murs et de leur donner leur chance. Tout un programme, pas vrai ? Actuellement, ce sont les photos d'un client qui ornent les murs : vues du désert et maisons en Afrique du Nord.

Personnellement, je n'ai pas goûté aux tabacs du Boa. Ben non... Ce jour-là, j'avais le nez bouché, ou en dérangement, je ne sais pas, et tout ce qu'elle m'a présenté avait à peu près la même odeur, au grand dam de Frou-Frou, comme vous pouvez l'imaginer. J'ai donc renoncé, mais ce sera pour une autre fois, lorsque mon tarin sera en meilleur état :-) Par ailleurs, d'autres que moi ont déjà donné leurs impressions (voir plus haut pour les noms :-) ), sans compter ceux qui connaissent déjà les mélanges. Dans ce sens, je en crois pas que mon humble avis soit d'une grande utilité...

Pour les intéressés, Frou-Frou réfléchit à la possibilité d'expédier à l'étranger, du moins en direction des pays qui l'autorisent. J'ai bien dit "réfléchit", et je n'en dis pas plus, car je ne veux pas faire des promesses en son nom. Disons que c'est à l'étude :-) , et que ça pourrait faire plaisir à pas mal de monde, pas vrai? Mais il y a quelques problèmes d'ordre technique à régler, et elle planche dessus. S'il y a du concret, elle le fera savoir.

Voilà. Pour résumer, on a des mélanges connus, et une relève enthousiaste et motivée. Que souhaiter de mieux?


le Boa Fumant
rue de Montbrillant 18
1201 Genève

Le Boa a depuis changé de propriétaires, désormais le magasin est ouvert tous les jours sauf le dimanche, de 12h30 à 19 heures